Le fromage

Le mot fromage viendrait du latin forma qui désigne la forme, c'est à dire le récipient dans lequel le caillé est accueilli.

 

Pour éviter les risques de prolifération microbienne, il faut transformer rapidement le lait en fromage. De plus à une époque où la conservation d'aliments se limitent principalement au sel, les fromages présentent l'avantage de pouvoir être transportés et consommés longtemps après leur production.

 

Le fromage est couramment dégusté après la viande.  Il peut également être ajouté à une recette. On produit le fromage à partir de lait de vache, de chèvre ou de brebis, la production étant quasiment tout le temps locale.

 

Dès le début du Moyen Âge, certaines abbayes se spécialisent dans la fabrication de fromages "du terroir". Au cours du XIIe siècle, des paysans Jurassiens s'organisent entre eux afin de rassembler leur production laitière et fabriquer de grosses meules de... Comté. Il s'agit là de l'apparition des premières fruitières, toujours existantes aujourd'hui.

Certains fromages, quant à eux, acquièrent une renommée qui dépasse les frontières de production locale. C'est le cas du Roquefort. En effet, en 1457, Charles VII accorde aux villageois de Roquefort-sur-Soulzon un monopole de fabrication pour leur célèbre fromage. 

Retrouvez nous :

Association de Sauvegarde du Château de Calmont d'Olt |

4 Rue de Bouquiès | 12500 Espalion | email : info@chateaucalmont.org |

Tél secrétariat : 05.65.51.69.92 Tél billetterie : 05.65.44.15.89