Les machines à contrepoids articulés

Le trébuchet

Cette machine, apparue en Chine, arrive en Europe autour du 12e siècle. De la même famille que la pierrière, le trébuchet fait partie des engins à contrepoids. Contrairement à la pierrière, où la traction était humaine, ici la huche comprenant le contrepoids est fixée à la machine de façon articulée et rend cette dernière beaucoup plus précise et stable.  

Ce type d'engin est l'affaire de spécialistes notamment pour la construction. On fait appel à des engineors. Il sont également présents lors de sièges afin de pouvoir monter les machines directement sur place. En effet, on monte ou démonte la machine pour la déplacer plus facilement. 

 

Fiche technique

Portée : 200 m

Projectiles : 80 à 100 kg

Cadence de tir : 1 à 2 tirs/heure

Le couillard

Le couillard ou biffa est une variante plus petite et plus compacte du trébuchet dont le contrepoids est constitué de 2 huches articulées.

Ces machines peuvent envoyer des projectiles à grande vitesse contre les fortifications ennemies (pierres, boulets). Il est également possible de projeter des éléments infectés afin de polluer l'eau des habitants assiégés. 

 

Fiche technique

Portée : 120 m

Projectiles : 30 à 80 kg 

Cadence de tir : Jusqu’à 10 tirs/h

 

Pour aller plus loin

  • L'art de la guerre au Môyen Âge - Renaud Beffeyte - Editions OUEST FRANCE
  • Evolution de l'artillerie au Moyen Âge (10e - 15e) - Musée du génie d'Angers

Retrouvez nous :

Association de Sauvegarde du Château de Calmont d'Olt |

4 Rue de Bouquiès | 12500 Espalion | email : info@chateaucalmont.org |

Tél secrétariat : 05.65.51.69.92 Tél billetterie : 05.65.44.15.89